2 août

Critique manga – ikigami préavis de mort


Ce manga de Motorö Mase nous transporte dans un Japon imaginaire régie par la  » loi pour la sauvegarde de la prospérité nationale » ; celle-ci consiste en une injection faite à tous les élèves entrant en primaire. Une dose de ce vaccin sur 1000 contient des nanos-capsules spéciales qui s’immobiliseront un jour dans l’artère pulmonaire au niveau du cœur, provoquant ainsi la mort du porteur à une heure fixée entre ses 18 et 24 ans.

 

Voici la trame de fond de ce manga mettant en avant l’un des livreurs de l’ikigami (document annonçant la mort). À la réception de ce document, les destinataires ont 24 heures pour se préparer à l’inévitable. Nous suivrons donc ce livreur au travers de plusieurs histoires présentant diverses personnes de divers milieux sociaux recevant ce préavis de mort. Nous pourrons ainsi découvrir les différentes réactions que celles-ci auront à la réception de la nouvelle, mais aussi les réactions de leur entourage : désir de vengeance, besoin de partir en ayant accompli quelque chose, déception face à leur vie,…

 

Le livreur, fujimoto san, évoluera dans le doute du bien-fondé de la loi. Tout d’abord silencieux, il apprendra à forger sa propre opinion et à poser un regard de plus en plus critique sur le rôle qu’il joue au sein de cette administration. Deux autres personnages, une psychologue et le supérieur de fujimoto, apporteront également leur propre personnalité à l’intrigue.

 

Ce manga met le lecteur face à deux questions fondamentales : comment réagirions-nous si nous n’avions plus que 24 heures à vivre, et qu’elle serait notre réaction en tant que livreur ? Je vous invite à vous faire votre propre idée sur la question est à découvrir ce manga qui devrait pleinement vous captiver.

 

 

ikigami-preavis-de-mort


3 effets papillons pour cette article

  1.   check backlink tente de communiquer

    hi all http://www.jaipasdamis.fr owner discovered your website via Google but it was hard to find and I see you could have more visitors because there are not so many comments yet. I have discovered site which offer to dramatically increase traffic to your site http://xrumerservice.org they claim they managed to get close to 1000 visitors/day using their services you could also get lot more targeted traffic from search engines as you have now. I used their services and got significantly more visitors to my website. Hope this helps :) They offer page rank backlink online seo backlinks build backlinks Take care. Jay

  2.   Paul Lepoulpe tente de communiquer

    Ce manga met le lecteur face à deux questions fondamentales [...]

    Ne passe pas a coté, a mon sens de la métaphore d’un certain malaise dans la société japonaise.

  3.   Jonathan Fiault tente de communiquer

    Personellement, si je n’avais plus que 24 heures à vivre… Dur, dur comme question. On pourrait s’inventer des tas de délires, rien qu’en pensant qu’on ne sera plus le lendemain.
    Mais, je trouve que celà donnerai à certains des idées malsaines ou malfaisantes, comme des meurtres, viols, vols, voir des attaques kamikazés. Des terroristes s’en donnerai sûrement à coeur-joie. Donc cette idée n’est pas à mettre dans toutes les têtes.
    Pour d’autres ce serai peut-être des délires personnels, des choses jamais réalisées, à chacun sa façon de voir ses envies, ou pas.
    Certains aussi ne ferait rien de plus que ce qu’ils font d’habitude, parce que résolus à cette idée.

    Moi personnellement, je pense que j’aurai plein de choses à dire à plein de gens, comme ma copine, ma famille, mes amis, et mon patron, huhu. Après, je me ferai un resto super classe, un bon cigare, et j’attendrai, voilà tout.

    Et l’idée d’être « livreur », annoncer sa mort à quelqu’un, c’est terrible, je n’aimerai pas le faire.

Laissez un effet papillon (mais la réponse est 42)

Si tu veux que ce soit plus simple la prochaine fois : Inscription






Si t'en veux plus c'est par là


> Texte gratuit – terreur – rouge nuit > Message à caractère parodique ! > Caricature de Mahomet, de Jésus et de bouddha > Secret story – infection culturelle > Jésus marche sur l’eau