27 déc

Noël ! Joyeux noël… ou pas…


ATTENTION ! Ceci n’est pas un texte de noël pour les enfants ! Je ne voudrais pas leur gâcher les fêtes ; ils auront bien assez vite l’occasion de se faire pourrir leur existence en grandissant.

 

Ah… noël et les cadeaux ! La joie de vivre et l’amour dans tous les foyers. Les chants que l’on diffuse en boucle à la radio pour faire rêver les enfants ; les pères noëls qui vous accueillent dans tous les magasins; et l’amour, tout ce surplus d’amour à vous en faire gerber tripes et boyaux… Oups, ça y est, je dérape ! J’ai rien contre les fêtes, je dois même avouer que je m’y amuse plutôt bien la majorité du temps. Par contre, la guimauve commercial servi en soupe durant cette période me donne toujours envie d’expliquer aux gens à quel point ils peuvent me faire chier (ouais, le rapport de cause à effet est encore à déterminer) :-) Entre les atrophiés du cerveau prêt à écraser n’importe qui dans le but d’acheter le cadeau que leurs gosses leurs ont demandé ; les sociopathes de l’ampoule utilisant la moitié des ressources électriques du quartier pour faire briller leur maison ; les hypocrites qui vont être des modèles de vertu durant 15 jours avant de redevenir d’immondes égoïstes ; oui, entre tout ceci, je me demande bien en quoi les fêtes devraient encore nous faire rêver. Je ne parle même pas des cadeaux qui se retrouveront en vente sur un site d’enchère le lendemain de noël ; ces mêmes cadeaux que vous avez accepté en souriant bêtement ! Mais bordel, la prochaine fois demandez directement de l’argent, ce sera moins con ; surtout que l’on m’a toujours dit que : « c’est le geste qui compte ».

 

Bon, en revanche, je crois fortement au miracle de noël, car il est bon de constater que durant cette période on ne nous parle pas de football toutes les 5 minutes sur 98% des chaines du réseau télévisuel (on nous en parle, mais un peu moins) ; et ça, ça ne se produit vraiment qu’à cette période (ouais, le foot masculin pro me fait chier, ce qui m’oblige à passer beaucoup trop de temps dans mes toilettes) ! Du coup, à choisir entre le vieil obèse rouge au regard lubrique, et le jeune décérébré courant frénétiquement derrière un ballon sans jamais trouver son chemin, je préfère porter mon attention sur… hummm… les relations sociologiques entre les lutins et la mère noël le soir où son mari effectue la tournée. Un sujet passionnant que l’on omet bien trop souvent d’aborder.

 

Allez, voila, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de joyeuse… Non mais vous rigolez ou quoi ? vous pensiez vraiment que j’allais faire ça ?


Laissez un effet papillon (mais la réponse est 42)

Si tu veux que ce soit plus simple la prochaine fois : Inscription






Si t'en veux plus c'est par là


> C’est quoi l’amour ? > Le harcèlement à l’école > J’ai pas d’amis le tutoriel parodique (part 1) > Bonne année… enfin presque… > Caricature de Mahomet, de Jésus et de bouddha