1 jan

oui, c’est vrai


Je pourrais vous souhaiter une bonne année… Oui, je pourrais !


31 déc

…..::::: Lettre 3 sur 5 : le doute :::::…..


Mon amour,

que se passe-t-il ? Je reste sans nouvelles de toi et mon âme tout entière va bientôt être annihilée de par cette absence. Je ne peux m’empêcher de m’inquiéter, même s’il pourrait y avoir mille raisons simple à ce silence. Je ne parvient plus à contrôler mes émotions et la peur, la tristesse ou encore le doute emplissent mon corps presque incapable de se mouvoir. Je hurle ma douleur en silence tout au long de ces secondes qui passent et me demande ce que j’ai bien pu faire de mal.

Je croise encore des gens dont le regard amplifie ma souffrance et leur visage m’est de plus en plus familier. Pourquoi ne puis-je pas croiser le tient et profiter de ce sourire qui ne quitte jamais ton doux visage ? Si je le pouvais, j’arracherais mon cœur de ma poitrine pour que tous puissent s’apercevoir de son état calamiteux. J’ai parfois l’impression de sentir ton parfum autour de moi ; un bien maigre réconfort qui ne parvient pas à me faire oublier à quel point j’aimerais être à tes côtés.

Je vais continuer à t’écrire en sachant que mes interrogations et mon mal être du moment te toucheront surement. Encore une fois, je ne demande rien de plus que de pouvoir te serrer dans mes bras afin de comprendre à quel point il est stupide de douter de nous. Je ne sais pas si je parviendrai à dormir cette nuit ; et si c’est le cas, le fait de ne pas pouvoir rêver de toi risque de me rendre bien plus fou. Pense très fort à moi afin de me transmettre un peu de sérénité et de belles pensées.

Bonne nuit mon amour et fais de doux rêves

Ton prince


30 déc

…..::::: Lettre 2 sur 5 : le temps passe :::::…..


Mon amour,

si notre séparation me touchait déjà fortement hier, elle déchire simplement mes entrailles aujourd’hui. Je sais qu’il n’y a rien de définitif et qu’il ne s’agit là que d’un contre temps dans notre univers de tendresse, mais devoir encore attendre ces quelques jours avant de pouvoir à nouveau t’embrasser me rend malade. Je perçoit cette douleur dans tout mon corps et ai même du mal à écrire ces mots tant celui-ci est vide de toute force. Mes mains tremble et ma poitrine se fait broyer sous la pression de cette sensation de manque.

J’ai croisé moins de monde qu’hier lors de mes déplacements, cependant je ne cesse de ressentir le malaise dans leurs yeux ; une sorte de tristesse immensément plus faible que la mienne mais tout de même bien présente. De toute façon, le seul regard qui m’intéresse est le tient ; ces doux yeux pleins d’attentions et toujours prêt à se poser sur ma personne.

Une force nous a réuni afin de nous faire traverser la vie ; une force qui ne trouve nul autre équivalence que celle des sentiments que je te porte. Je vais maintenant me plonger dans un profond sommeil qui devrait bruler quelques heures de tristesse sans que je ne m’en aperçoive. J’espère que tu pense à moi et que tu ne doute pas de ma détermination.

Bonne nuit mon amour et fais de doux rêves

Ton prince


29 déc

…..::::: Lettre 1 sur 5 : l’arrivée :::::…..


Mon amour,

c’est mon premier jour loin de toi et je me remémore cette promesse faites ce jour là ; cette promesse de t’écrire à chaque fois que nous serions séparés. Cela a d’ailleurs également fait remonter d’autres souvenirs à la surface de mon cœur ; ceux de ton visage emplis de larmes et de cette nuit où je t’ai réconforté. Nous n’étions alors que de simple amis qui découvraient de nouveaux sentiments. Ce premier baiser que nous avons échangé contenait notre futur et toutes ces merveilleuses choses qui devaient nous arriver.

Je ne te dirai pas que ma journée fut bonne, puisque je n’ai pas pu te serrer dans mes bras et que mon esprit fut torturer par cette distance entre nous. De plus, les gens autour de moi étaient bien étranges et ne cessaient de me demander si tout allait bien, sans vraiment me donner l’impression qu’ils s’adressaient à moi. Par politesse et pour ma propre tranquillité je leur répondais positivement ; cela ne semblait pourtant pas les réconforter. Quel monde de fous !

En fait, il n’y a qu’à cet instant que je vais bien, maintenant que j’ai un peu de temps pour penser à toi et à tes lèvres dont le goût me manque déjà. J’espère que toi aussi tu as fait une petite place dans ta journée afin de me transmettre ton amour. Qu’il est difficile d’aimer comme je t’aime ; d’aimer à en crever ; d’aimer à en perdre la raison.

Les jours à venir vont me paraître bien long, mais quel bonheur ce sera d’être à nouveau avec toi lorsque tout sera fini. Pour le moment, je reste seul dans cette chambre et je ferme les yeux afin de te voir traverser les rues de mon âme ne serait-ce que quelques secondes.

Bonne nuit mon amour et fais de doux rêves

Ton prince


14 nov

La pensée du soir – 5


Je suis triste car dieu est loin de moi ! S’il était à mes côtés, j’aurais au moins la possibilité de lui foutre deux baffes dans la gueule et de lui demander des explications concernant le foutoir qu’il nous a laissé.


Page 3 sur 20123451020>>